/*
  Questions - réponses retour  
Vos questions "cinéma" sont enregistrées et diffusées sur le site. Nous (ou les visiteurs) y répondons
dans la mesure de nos connaissances et dans les meilleurs délais.
 
NB. Les questions relatives à des feuilletons TV, Téléfilms, recherches de films en VHS, DVD, etc...
ne sont plus prises en considération de même que les demandes d'adresses de comédiens.
 
Posez votre question  ici
307 à 311 sur 1026    ·   ·  43.2   44.2   45.2   46.2   47.2   48.2   49.2   50.2   51.2   52.2   53.2   54.2   55.2   56.2   57.2   58.2   59.2   60.2   61.2   62.2   ·  ·   
 Question postée le 20-02-2010 
  MARRY Ghislain  
  EVIGNY (Ardennes)  
  France  
  ghislain.marry@sfr.fr  

      Bonsoir.
      Je souhaiterais connaître les raisons pour lesquelles le film américain à grand spectacle
      de Ken Annakin "La bataille des Ardennes", sorti en 1965 - et que j'ai revu récemment, hélas, sur
      le petit écran - a été tourné en Espagne.
      Pourquoi ne pas avoir réalisé ce film sur les lieux mêmes de cet épisode à la fois dramatique et
      glorieux de la seconde guerre mondiale? C'est à dire en Belgique du côté de Bastogne et du
      Luxembourg, ou à la limite en Pologne ou en Finlande!
      La bataille de chars finale, censée se dérouler dans la neige en janvier 1945 -aussi spectaculaire
      soit-elle - filmée avec panache à grands renforts de dollars, dans le désert andalou sur un sol
      aride parsemé de cactus, ça fait désordre et c'est vraiment n'importe quoi!
     
      Dans l'attente d'une réponse de la part de nos chers et précieux "Pic de la Mirandole" du cinéma
      international, amicales salutations d'un passionné du grand écran et des salles obscures et bien
      sûr de votre site.

   répondre a cette question    
       Réponse postée le 22-02-2010  
        JACOB Christophe   
        ANGERS  
        France  
        themasterofcats@yahoo.fr  

                Bonsoir Ghislain,
               
                Votre question est pertinente et traduit bien l'engouement et la controverse que ce classique du
                film de guerre continue de susciter 45 ans après sa sortie en salles... En fait, Ken ANNAKIN a
                toujours affirmé assumer les libertés prises avec le scénario original pourtant plus conforme avec
                la vérité. Ainsi prétend-il dans l'intertitre de l'épilogue du film avoir voulu, pour "rendre
                hommage à l'ensemble des actes héroïques de tous les participants de la Seconde Guerre mondiale,
                universaliser les lieux, les noms et les personnages, et synthétiser l'action", rendre ainsi
                hommage à tous les conflits à travers le récit d'un seul. L'Espagne franquiste servit souvent de
                lieu de tournage pour de nombreux films de guerre et de westerns (cf. les westerns-spaghettis de
                Sergio LEONE) tournés à la même époque, les autorités laissant une certaine liberté aux équipes,
                le panorama étant particulièrement cinégénique, et tout cela à coût raisonnable, ce qui permettait
                de resserrer la production sur les salaires des acteurs (les distributions étant souvent
                luxueuses) et les effets spéciaux... ANNAKIN voulait avant tout du spectacle plus que de la
                véracité, et les producteurs, satisfaits du travail qu'il avait réalisé sur "Le Jour le plus
                long", lui firent pleinement confiance... Alors après tout qu'importe les nombreuses
                invraisemblances (les déserts arides, les chars américains simulant des chars allemands, le soldat
                lisant un numéro de Play Boy de 1964,...), le message du film est clair : distraire tout en se
                remémorant que la guerre, ben c'est pas joli !!! Et même si une semaine après sa sortie,
                l'ex-général des forces armées en Europe Dwight EISENHOWER fit une conférence de presse tapageuse
                pour dénoncer les anachronismes du film, force est de reconnaître que "La Bataille des Ardennes" a
                une réputation aujourd'hui encore paradoxale : on le loue comme l'une des trois meilleures productions sur la guerre 39-45, tout en dénonçant sa pléthore d'inexactitudes... Allez comprendre !
               
                Cordialement et merci de votre fidélité à notre site
               
                Christophe JACOB
                ©"Cinéma m'était conté" pour Les Gens du cinéma

 
 Question postée le 14-02-2010 
  hugon gerard  
  podensac  
  france  
  hugon.33@wanadoo.fr  

      Bonjour,
      Qui pourrait me dire ce qu'est devenu Rod Taylor (Mitch Brenner) dans "Les oiseaux" d'Alfred
      Hitchcock, il avait été l'acteur fêtiche de Jack Cardiff qui le dirigea dans "Le jeune Cassidy",
      inspiré de la vie du dramaturge Sean O' Casey et "Le dernier train de Katanga", sans oublier "Le
      liquidateur" (1966). Il était apparu dans d'autres films comme "La machine à explorer le temps
      de Georges Pal, "Une fille très avertie" avec Shirley MacLaine , "Le téléphone rouge de Delbert
      Mann, pour ne citer que ceux là.
      D'avance, merci pour votre réponse.

   répondre a cette question    
       Réponse postée le 15-02-2010  
        JACOB Christophe   
        ANGERS  
        France  
        themasterofcats@yahoo.fr  

                Bonsoir Gérard,
               
                Votre question, je l'avoue, me surprend un peu... Car si vous la posez, c'est que vous devez aimer
                quelque peu Rod TAYLOR... Donc, vous devriez savoir qu'il a très récemment fait partie de la
                distribution d'un film qui a beaucoup fait couler d'encre à sa sortie l'an dernier : "Inglorious
                Basterds", la dernière production en date de Quentin TARANTINO, qui, pour rappel, évoque les
                exactions d'un groupe de mercenaires juifs-américains conduits par Brad PITT, les "Basterds",
                chargé de semer la zizanie et la peur chez les soldats nazis dans la France occupée de la Seconde
                Guerre mondiale, en allant jusqu'à scalper leurs victimes... Quentin TARANTINO tenait à ce que Rod
                TAYLOR interprète la figure emblématique du Premier Ministre britannique Winston Churchill ;
                l'acteur australien a d'abord refusé, suggérant même au réalisateur d'engager à sa place Albert
                FINNEY dans le rôle du politique ventripotent, car FINNEY l'avait déjà incarné... Mais à force de
                palabres, il s'est finalement laissé convaincre. Mis à part un petit rôle en 2007, c'était la
                première fois que TAYLOR sortait de sa retraite depuis dix ans. Pour l'anecdote, le film, qui
                réunit une distribution internationale (dont la Française Mélanie LAURENT et l'Allemand Christoph
                WALTZ), est sorti en France le 19 août dernier, et est nommé 8 fois (dont les catégories du
                "Meilleur Film" et du "Meilleur Réalisateur") aux prochains Oscar, dont la cérémonie se déroulera le 7 mars prochain...
               
                Merci de votre fidélité à notre site. Cordialement
               
                Christophe JACOB
                Cpght "Cinéma m'était conté" pour Les Gens du cinéma
               
                N.B. : Sachez enfin que Rod TAYLOR s'est marié 3 fois. Sa deuxième épouse, Mary HILLEM, est décédée
                en mai dernier.

 
 Question postée le 11-02-2010 
  CHAIGNEAU MICHEL  
  CHEVILLY LARUE  
  FRANCE  
  michel.chaigneau@orange-ftgroup.com  

      Bonjour...
      Ma question aujourd'hui est simple...Mathilde VITRY, comédienne, est-elle la fille de
      Sylvie JOLY? ...et connaissez-vous sa date de naissance?
      Merci.

   répondre a cette question    
       Réponse postée le 11-02-2010  
        SISCOT André   
        BRUXELLES  
        BELGIQUE  

                Bonjour Michel,
               
                Mathilde VITRY est bien la fille de Sylvie JOLY et Pierre VITRY.
                Par contre, je ne connais pas sa date de naissance... probablement à Paris au début des années
                soixante.
                Bien cordialement,
                André

 
 Question postée le 11-02-2010 
  maquin serge  
  Ambiégna 20151  
  France  
  sergcors@orange.fr  

      Bonjour,
      Pouvez-vous me dire ce qu'est devenu Serge Lecointe,alors jeune acteur vedette dans "Chiens perdus
      sans collier" avec Anne Doat?
      Merçi d'avance

   répondre a cette question    
       Réponse postée le 11-02-2010  
        SISCOT André   
        BRUXELLES  
        BELGIQUE  

                Bonjour Serge,
               
                Serge Lecointe au moment où il trourna dans "Chiens perdus sans collier" n'en était pas à ses
                débuts. Il avait déjà une quinzaine de films à son actif. Par la suite, on l'a encore vu dans
                "Mitsou" et "Le rouge est mis" avec Gabin.
                Après, plus rien.
                Actuellement, il vit avec son compagnon: Jacques.
                Bien à vous,
                André

 
 Question postée le 05-02-2010 
  CHAIGNEAU MICHEL  
  CHEVILLY LARUE  
  FRANCE  
  michel.chaigneau@orange-ftgroup.com  

      Bonjour,
      Ma question est:
      Roger Hanin à joué dans "Le tigre aime la chair fraîche" et l'autre je crois "Le tigre se parfume à
      la dynamite". Il avait le rôle "du tigre" ou "Louis Rapiere" agent de la DST.
      Mais connaissez-vous l'auteur? Je pense que ces 2 films sont issus de romans, mais je n'arrive pas
      à savoir qui les a écrit. Est-ce Roger Hanin sous le nom de Antoine Flachot qui les aurait écrit?
     
      Merci
      Cordialement
      Michel

   répondre a cette question    
       Réponse postée le 05-02-2010  
        JACOB Christophe   
        ANGERS  
        France  
        themasterofcats@yahoo.fr  

                Bonsoir Michel,
               
                Eh non, les deux films que vous citez ne sont pas adaptés de romans, mais bien des scénarii
                originaux écrits par Roger HANIN sous le pseudonyme d'Antoine FLACHOT. Pour leurs adaptations à
                l'écran, celui-ci a bénéficié du concours de Jean HALAIN (sur "Le Tigre aime la chair fraîche") et
                de Jean CURTELIN (sur "Le Tigre se parfume à la dynamite")... Il s'agissait vraisemblablement de
                revisiter l'espion viril et bagarreur à la manière du Gorille qu'avait incarné Lino VENTURA
                quelques années auparavant...
               
                Merci de votre fidélité à notre site ! N'hésitez pas à parler de nous autour de vous.
               
                Cordialement
               
                Christophe JACOB
                Cpght "Cinéma m'était conté" pour Les Gens du Cinéma

 
307 à 311 sur 1026    ·   ·  43.2   44.2   45.2   46.2   47.2   48.2   49.2   50.2   51.2   52.2   53.2   54.2   55.2   56.2   57.2   58.2   59.2   60.2   61.2   62.2   ·  ·   
Posez votre question  ici