Serge DEYGLUN

 

 

Né le 18 décembre 1929 à Montréal, Québec.

Décédé le 19 août 1972 à Montréal, Québec.

 

 

ACTEUR

 

 

Biographie :

Fils des comédiens Henri Deyglun et Mimi D’Estée, il débute encore enfant dans des radio-romans que son père produit et scénarise. Il fit aussi partie de la troupe théâtre Barry-Duquesne tenant des petits rôles occasionnels le temps de grandir et de compléter ses études au Collège Stanislas d’Outremont. S’il commence une carrière de chansonnier un peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il fut aussi journaliste et romancier, publiant des reportages dans différents journaux de la Belle Province.

Brièvement animateur radiophonique, tout d’abord en Nouvelle-Écosse puis à Montréal, il s’embarque avec Raymond Lévesque pour tenter sa chance en France. Arrivé en 1954, il dût quitter brusquement ce pays en raison de sa double nationalité. Son père étant Français, il était contraint, lui, de faire son service militaire. Ne le voulant pas, il revint au Québec et se produit dans différents cabarets, présentant son répertoire de parodies et compositions poétiques. Sa chanson la plus connue demeure Retour des chantiers que reprendront d’autres artistes comme Les Sinners et Marthe Fleurant. Mais il faut aussi mentionner les chansons Cinq pieds deux, les yeux bleus, et Check tes claques Tom Dooley.

Ayant développé un amour passionné pour la chasse et la pêche, il animera tant à la radio qu’à la télévision, des émissions à ce sujet. Militant écologique de première heure, il tourne un documentaire sur la lutte pour la préservation des phoques, Le massacre des innocents, en 1965. 

Auteur de plusieurs recueils poèmes dont Né en trompette en 1951, ou alors Escales et Gare aux loups, il tint aussi un petit rôle dans le film Red de Gilles Carle.

Il  mourut, très jeune, à l’âge de 44 ans.

Filmographie :

 

 

1959    -           L'émigré : de Bernard Devlin -court métrage-

avec Monique Miller

1962    -           Une rivière en danger / La pollution sous l’eau : de Graham Parker  -court métrage documentaire-

seulement narration

1965    -           Le massacre des innocents : de Serge Deyglun  -documentaire-

1969    -           Red : de Gilles Carle

avec Paul Gauthier

 

© Alexandre CARLE pour Les Gens du Cinéma (mise à jour 20/10/2012)