Cathia CARO

 

Née le 17 décembre 1943 à Rouen, Seine-Maritime

 

 

ACTRICE

 

 

BIOGRAPHIE :

 

 

D’une famille bourgeoise de Normandie, Cathia Caro est encore une enfant de quatorze ans lorsqu’elle est choisie par Jean Gourguet comme protagoniste d’Isabelle a peur des hommes. Sa fraîcheur et ses yeux de biche y font sensation et c’est aux côtés de Jean Marais qu’elle tourne un deuxième film avant d’apparaître sous la direction de Marc Allégret dans Un drôle de dimanche, avec Arletty, Belmondo, Bourvil et Danielle Darrieux.

 

Ces débuts prometteurs la font réclamer par les producteurs transalpins. Cathia Caro s’installe alors en Italie et enchaîne deux années d’intense activité. Certes sa jeunesse la condamne d’emblée aux stéréotypes et, dans les comédies qu’elle tourne surtout, ses rôles ne varient guère qu’entre la jeune fille de la maison et la lycéenne de service chères aux films italiens. Mais sa grâce mutine d’adolescente le cède déjà à une piquante beauté et les réalisateurs, notamment Steno, Bolognini et Mastrocinque, savent parfaitement mettre en valeur la spontanéité de son jeu comme son regard pénétrant et son troublant magnétisme de femme-enfant.

 

Quoique dans un petit rôle, elle est engagée par Valerio Zurlini pour Estate violenta (Eté violent, 1959), si caractéristique du style du réalisateur comme cinéaste de la jeunesse. Sur fond de la chute de Mussolini à l’été 1943, le film n’est pas seulement l’histoire d’une passion brûlante entre le fils d’un dignitaire fasciste et la veuve d’un officier (Jean-Louis Trintignant et Eleonora Rossi Drago). Il est aussi celle de la bande de jeunes gens de Riccione qui les entourent – joués avec sensibilité par Raf Mattioli, Federica Ranchi, Cathia Caro et sa compatriote Jacqueline Sassard – dont l’insouciance bientôt contrariée par les événements leur donne une intensité dramatique inattendue. Cinquante ans plus tard, le film a acquis une valeur documentaire de premier ordre sur la jeunesse des années 40 mais aussi sur cette génération de tout jeunes acteurs franco-italiens de la décennie finissante.

 

Malheureusement pour Cathia Caro, les propositions qui suivirent furent décevantes et, en fait de rôles dramatiques, c’est en douce héroïne de péplum qu’elle fut bientôt reléguée. Elle n’avait pas dix-huit ans quand elle abandonna l’Italie et le cinéma, concluant une carrière commencée peut-être trop tôt pour durer.

 

FILMOGRAPHIE :

 

1957    o          Isabelle a peur des hommes de Jean Gourguet

                                   avec Roger Dumas

1958    o          La Tour, prends garde! de Georges Lampin

                        avec Jean Marais

            o          Un drôle de dimanche de Marc Allégret

                                   avec Arletty

            o          Un uomo facile de Paolo Heusch

                                   avec Maurizio Arena

            o          Il padrone delle ferriere (Le maître de forges) d’Anton Giulio Majano

                                   avec Antonio Vilar

1959    o          I tartassati (Fripouillards et Cie) de Steno

                                   avec Totò

o          Simpatico mascalzone de Mario Amendola

                                   avec Maurizio Arena

            o          Arrangiatevi de Mauro Bolognini

                                   avec Peppino De Filippo

            o          Estate violenta (Eté violent) de Valerio Zurlini

                                   avec Eleonora Rossi Drago

            o          Genitori in blue-jeans de Camillo Mastrocinque

                                   avec Peppino De Filippo

1960    o          Il principe fusto de Maurizio Arena

                                   avec Maurizio Arena

o          I giganti della Tessaglia (Gli Argonauti) (Le géant de Thessalie) de Riccardo Freda

                                   avec Roland Carey

1961    o          Il trionfo di Maciste (Le triomphe de Maciste) d’Amerigo Anton (Tanio Boccia)

                                   avec Kirk Morris

 

 

© Geoffroy CAILLET pour Les Gens du Cinéma (mise à jour 19/10/2006)